Top-BlackJack.com> actualite> La procédure de sauvegarde du groupe Partouche

Le casino de Bruxelles, dont nous vous parlions à travers cette actu, n'est pas le seul à rencontrer des difficultés. Particulièrement touché par la crise économique internationale, le groupe Partouche a en effet contracté des dettes à hauteur de plus de 230 millions d'euros. Lundi 7 octobre dernier, via un communiqué de presse, il a annoncé son placement sous procédure de sauvegarde par le Tribunal de Commerce de Paris.

Un chiffre d'affaires en baisse depuis 5 ans

Cela fait maintenant une quarantaine d'années que le groupe Partouche gère des casinos en France. Il en exploite actuellement 49 ainsi que 21 hôtels et 120 restaurants. Depuis l'année 2008, l'entreprise rencontre de grosses difficultés financières à cause de la crise économique mondiale, de la concurrence des sites de jeux d'argent en ligne et de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Au cours des 5 dernières années, son chiffre d'affaires a enregistré une baisse importante.

Pour négocier avec ses créanciers

Du fait de ses difficultés financières, le groupe Partouche rencontre des difficultés pour rembourser ses dettes. Il a ainsi tenté d'aménager son crédit syndiqué. Faute d'un accord avec son pool bancaire, il a demandé à être placé en sauvegarde. Cette procédure va suspendre les échéances de ses dettes durant la période de négociation avec les créanciers. Ainsi, l'entreprise va pouvoir poursuivre sereinement son activité de manière à se restructurer pour éviter une cessation de paiements.